Krav Maga Belgique : La fédération KMG

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Comment le Krav Maga est-il arrivé en Belgique ? L’histoire du Krav Maga en Belgique remonte à la naissance des différentes fédérations de Krav Maga en Israël. Avant de s’implanter en Belgique et de devenir la plus grande fédération de Krav Maga au monde, KMG a vu avant elle plusieurs fédérations voir le jour et disparaître ensuite.

Krav Maga Global : Comment la plus grande fédération de Krav Maga a-t-elle vu le jour ?

À l’origine, la première organisation de Krav Maga a été fondée à Netanya en 1978. Elle se nommait l’Israeli Krav Maga Association (IKMA) et était une organisation sportive où ses membres possédaient le droit de vote et de décision, quel que soit leur âge ou leur niveau de ceinture. Ensuite, dans les années 90, le besoin de créer une institution internationale afin de créer suffisamment de traction pour diffuser le Krav Maga, se fit ressentir. En effet, cela se confirma lorsque le Krav Maga commença à sortir d’Israël, principalement grâce à Eyal Yanilov, qui partit l’enseigner sur d’autres continents, notamment en Europe et aux États-Unis.

Fin de l’IKMA et naissance de l’IKMF

À cette époque, l’IKMA connait une période de troubles. Effectivement, elle est divisée et ne fonctionne pas efficacement en raison de désaccords qui surviennent entre les instructeurs les plus gradés.

C’est alors qu’Imi demande à Eyal Yanilov, son plus proche assistant, de l’aider à former une nouvelle fédération internationale de Krav Maga. Hélas, la création de cette nouvelle organisation ne verra jamais le jour. Reculée à de maintes reprises, cette idée ne survivra pas à l’implosion de l’IKMA, en 1995.

Création de l’IKMF

C’est avec l’accord et le soutien d’Imi que Eyal Yanilov et plusieurs de ses élèves fondent l’IKMF en 1996. Dans cette nouvelle fédération, tous les grades d’Expert et de Maître ont été validés et autorisés par Imi Lichtenfeld lui-même. C’est alors que le nouveau programme technique du Krav Maga est mis en pratique à l’IKMF. Celui-ci, après avoir été remanié par Eyal Yanilov et Imi, permet de s’adapter aux besoins civils et à une diffusion à l’échelle mondiale.

À cette époque, et bien avant que le Krav Maga n’arrive en Belgique ou en Europe, Eyal avait déjà la responsabilité du programme moderne de Krav Maga en tant que « Responsable du Comité Professionnel » et ce, depuis le milieu des années 80.

Lors de sa création en 1996, l’IKMF ne comptait que 7 membres, nombre minimum requis pour créer une association sportive. Mais cette fédération continua de grandir, afin de former, à cette époque, l’organisation la plus grande et la plus professionnelle de Krav Maga au monde. Durant cette période, Eyal et plusieurs de ses élèves les plus gradés voyagèrent à travers le monde afin de diffuser le système dans de nombreux pays.

Création de KMG : la naissance de Krav Maga Global

Au vu de sa nature en tant qu’association sportive, l’IKMF devint incapable de supporter la croissance et la progression du Krav Maga. Eyal et plusieurs de ses élèves décidèrent alors de fonder une autre fédération, beaucoup plus professionnelle cette fois. C’est ainsi que naquit Krav Maga Global, abrégée en KMG, qui est aujourd’hui la plus grande fédération de Krav Maga au monde.

Quel idéal poursuit Krav Maga Global ?

Afin de respecter les valeurs de bases enseignées par Imi Lichtenfeld, le fondateur du Krav Maga, KMG cherche à instruire et enseigner ses techniques de self-défense à des élèves et instructeurs civils. Mais des branches et formations spécialisées permettent aussi d’entraîner du personnel et des instructeurs des forces de l’ordre. Enfin, sont aussi concernés le personnel et les instructeurs militaires.

Depuis sa fondation en 2010, Krav Maga Global (KMG), est devenue l’organisation la plus grande et la plus professionnelle. En effet, avec plus de 1 500 instructeurs actifs dans plus de 60 pays à travers le monde, KMG est le réseau de Krav Maga le plus reconnu et le plus actif au niveau international.

Dès sa création, elle propose un nouveau programme, du matériel avancé, des DVD et supports médias favorisant l’apprentissage pour les niveaux P (Pratiquant) et G (Gradé) ainsi que des manuels et des plans de cours.

Supports d’entraînement et littérature

Afin d’améliorer la compréhension du système et l’apprentissage des pratiquants, KMG propose différents supports. En 2020 par exemple, Eyal Yanilov sort son livre « Combat Mindset & Fighting Stress: How to Perform Under Alarming and Stressful Conditions« . Le but de ce livre est de fournir davantage d’informations aux élèves afin de leur permettre de mieux gérer le stress en situation conflictuelle et de combat. D’autres livres traitant du Krav Maga sont aussi disponibles et vous pourrez retrouver leur liste en cliquant ici et .

Krav Maga Global offre aussi la possibilité de réviser directement chez soi : deux plateformes sont dédiées à l’entraînement à domicile. Il s’agit de MaxKravMaga, plateforme de support vidéo qui permet d’accéder à tous les programmes techniques disponibles, avec une démonstration et explication des techniques par Eyal lui-même.

Deuxièmement, afin d’aider ses pratiquants et instructeurs durant la crise de coronavirus, la fédération lance KMG University. Cette plateforme en ligne offre la possibilité de suivre des cours en ligne, dispensés par différents membres de la Global Team.

Qui peut rejoindre Krav Maga Global ?

Tout le monde peut rejoindre la fédération Krav Maga Global. Peu importe le niveau en Krav Maga ou dans d’autres arts martiaux, Krav Maga Global et Krav Maga Global Belgique accueillent les personnes qui souhaitent apprendre à se défendre et ce, avec beaucoup de plaisir.

Comment fonctionne la fédération Krav Maga Global ?

Dans chaque pays comptant une branche active de Krav Maga Global (KMG), on trouve, en règle générale, des instructeurs locaux et un Directeur Technique responsable du pays. Ces instructeurs locaux sont généralement de différents grades et le Directeur Technique est, quant à lui, en charge de la croissance du Krav Maga et de l’organisation de la fédération dans ce même pays. Mon école ne déroge pas à cette règle et vous pourrez retrouver ses informations en cliquant ici.

Par exemple, en Belgique, le responsable technique de Krav Maga Global Belgique est Serge Bridoux, Expert 4, depuis plus de 20 ans. Celui-ci est aussi responsable du Grand Duché de Luxembourg.

En France, c’est Emmanuel Ayache qui est à la tête de la fédération Krav Maga Global et qui dispense ses connaissances dans l’hexagone.

Krav Maga Global HQ

Le KMG HQ, ou Krav Maga Global Head Quarters, désigne le quartier général de KMG. Celui-ci est situé à Kadima, en Israël. Il s’agit d’un bureau actif géré par Eyal Yanilov qui dirige, en tant qu’Instructeur en Chef, une équipe de management et une équipe de marketing. Les membres des équipes globales et internationales d’instructeurs (Global Team et International Team) voyagent afin de diffuser le Krav Maga et partager leurs connaissances.

Enseignement et modernisation du Krav Maga

Comme nous l’avons vu précédemment, le Krav Maga n’a cessé de s’améliorer afin de s’adapter à la réalité du terrain, qu’elle soit civile ou militaire. Le programme technique de Krav Maga Global se voit doté d’une nouvelle version en 2021. De plus, de nouvelles directives pour les instructeurs en vue d’améliorer les passages de grades pour les élèves voient aussi le jour.

À cela s’ajoutent les séminaires réservés aux instructeurs afin de garantir le suivi de leur formation et qui prennent place plusieurs fois par an. Ces séminaires sont dirigés par Eyal Yanilov lui-même, tandis que la formation continue, en Belgique, se fait chaque dimanche sous la direction de Serge Bridoux.